Image (17)

 

     Réalisé en 1987 par Katherine Bigelow (née le 27 novembre 1957), Aux frontières de l'aube (Near Dark) est son premier long métrage. Depuis elle a réalisée Point Break, Strange Days, K-19, Démineurs (Oscar de la meilleur réalisatrice) et Zéro Dark Thirty sorti en 2013 et consacré à la traque de Ben Laden.

     Autant dire donc que Katherine Bigelow s'est en quelque sorte faite "la main" avec Aux frontières de l'aube, film sans prétention, sans grande mise en scène mais d'une originalité intéressante malgré le fait que cela soit encore un film de vampires comme il y en a eu avant et après.

     Une nuit, un jeune paysan de l'Arizona, Caleb (Adrian Pasdar) rencontre la jeune et belle Mae (Jenny Wrigh) et tous deux font une balade en voiture. Mais Mae n'est pas une fille comme les autres: c'est une vampire et elle appartient à un groupe de quatre autres personnes dont un garçonnet. Caleb tombe amoureux de Mae et se fait mordre au cou, devenant lui-même vampire. A partir de cet instant il est dans l'obligation de vivre la nuit, d'abandonner son père et sa très jeune soeur et de rejoindre le groupe dirigé par Jesse Hooker (joué par Lance Henriksen).

     Ce groupe de vampires n'ont pas les dents pointus malgré le fait qu'ils doivent boire du sang à la source et font plutôt penser à une bande de loubards dangereux mettant à feu et à sang toute la région où ils s'évissent. Torturé encore par sa nature humaine, Caleb devra se battre pour s'en sortir. 

    Mon opinion:   comme je le disais plus haut ce film est sans prétention mais l'histoire qu'il raconte est originale comparée aux autres histoires de vampires que nous avons l'habitude de voir. De plus il ne contient aucun effets spéciaux à part les moments où les vampires sont confrontés aux rayons du soleil. Film pas absolument indispensable mais à voir quand même par curiosité! 

Aux frontières de l'aube ( bande annonce )