CHAPITRE UN

 

     En 2006 parut en France un livre dont le titre provocateur était La Bible Satanique, (pour en savoir plus cliquez ici) traduit et édité chez « Camion Noir », publié aux USA en 1969 et dont l'auteur était Anton Szandor LaVey.

     Ce dernier avait créé en 1966, en Californie, l'Église de Satan (Church of Satan).

   Je ne partage pas le décorum physique et psychologique qui entourait LaVey : sa maison peinte extérieurement et intérieurement en noire et baptisée Black House en opposition à la White House du président américain, ses poses photographiques poignard ou revolver à la main, sa supposée relation intime avec Marylin Monroe, son apparition tout aussi supposée au cinéma, jouant le rôle de Satan dans Rosemary's Baby etc.

     A mon avis LaVey s'était construit une légende pour étayer les bases de son Église ; cette légende étant encore entretenue par les membres de l'Église de Satan, aussi bien aux USA qu'en Europe.

     Anton Szandor LaVey décéda en 1997 à l'âge de 67 ans.

220px-Anton_LaVey_photo

Anton Szandor LaVey

     Dans La Bible Satanique, Anton Szandor LaVey ne dit jamais que Satan existe! Pour lui le Diable n'existe pas comme Dieu n'existe pas également! Pour LaVey, être sataniste c'est adopter une philosophie de vie bien précise.

     Ce qui m'intéresse dans un premier temps sont les préceptes que promulgua LaVey par l'intermédiaire de neuf commandements et de onze règles. Les voici avec mes commentaires.

 

     Commandement N° 1

     Satan représente l'indulgence, plutôt que l'abstinence.

 

     La véritable définition de l'indulgence est celle-ci : « ne pas réprimer ni empêcher, donner libre cours à... » (le Larousse), ou « facilité à excuser et à pardonner les fautes » (le Littré). On comprend aisément la différence entre le satanisme et la plupart des autres religions : Satan comprend  tandis que Dieu condamne sans comprendre.

     Beaucoup de personnes confondent l'indulgence avec la compulsion (une contrainte ou une force qui contraint, celle-ci étant l'incapacité de se faire plaisir.

     Autrement dit, le satanisme encourage la libre expression de ces désirs personnels (l'indulgence), alors que toutes les autres religions et notamment le christianisme, le judaïsme et l'islam encouragent l'abstinence par l'intermédiaire d'interdictions diverses.

 

     Commandement N° 2

     Satan représente l'existence vitale, et non les promesses spirituelles irréalistes.

 

     Nous venons au Monde un jour et nous le quittons un autre jour. Telle est la loi immuable pour tous, sans échappatoire possible. Or, durant ce laps de temps, court pour certains, plus long pour d'autres, le but est de vivre autant que possible intensément son existence sans refoulements quelconques au nom de diverses raisons qui pour la plupart ne sont fondées que sur des interdits que l'on s'imposent soi-même basée sur son éducation, la peur de choquer, des contraintes inventées, etc. Le satanisme l'encourage car il est dit que c'est ici et maintenant qu'il faut profiter de la vie et non pas dans une hypothétique existence céleste ou une éventuelle réincarnation.

 

     Commandement N° 3

     Satan représente la sagesse infinie, au lieu de l'hypocrisie dans laquelle se complaisent les hommes.

 

     Que rencontrons-nous dans notre vie journalière ? L'hypocisie véhiculée par des hommes et des femmes qui se forcent à montrer un visage complaisant alors qu'en fait tout n'est que mensonges. Le sataniste au contraire sera franc ! Il vous dira ce qu'il pense : le bon comme le mauvais, sans détours ni faux-semblants. Les yeux d'un sataniste ne mentent pas. Vous y lirez de la sagesse.

 

 

     Commandement N° 4

     Satan représente la bonté pour ceux qui la mérite, au lieu de la prodigalité gaspillée pour des ingrats.

 

     Si vous êtes gentils, compréhensifs, généreux, serviables, pour des personnes ingrates et que vous n'avez rien en retour, vous perdez votre temps. Vous aurez à faire à des vampires psychiques qui vous pomperont non pas votre sang, mais votre énergie vitale. La solution est simple : donnez à qui vous donnera et ignorez totalement les autres.

 

 

     Commandement N° 5

     Satan représente la vengeance, plutôt que le pardon.

 

     Nous connaissons tous la formule de Jésus qui déclara : « Si l'on vous frappe sur une joue, tendez l'autre joue ». Belle formule... en théorie seulement ! En tout cas, Jésus se retrouva cloué sur une croix après avoir subi le fouet ce qui signifie que son précepte n'était pas le bon. En effet, si demain une personne vous gifle, rétorquez immédiatement par une autre gifle plus forte si possible. Si vous ne réagissez pas, une deuxième gifle arrivera tôt ou tard et cela continuera ainsi, soyez-en sûr !

 

 

     Commandement N° 6

     Satan représente la responsabilité à ceux qui savent l'assumer, plutôt que de se soucier des vampires psychiques.

 

     N'avez-vous jamais eu dans votre entourage des personnes qui attendent que vous preniez la moindre responsabilité sans jamais en prendre une seule eux-mêmes ? Certainement ! Ces gens-là sont eux aussi des vampires psychiques. Les responsabilités doivent être réciproques, car si par malheur vous devenez responsable sans interruption et qu'un jour vous fassiez une erreur suite à un faux jugement ou une erreur, le vampire psychique se chargera vite de vous le faire comprendre et d'exploiter cette faille passagère. Donc partagez les responsabilités avec ceux qui savent les assumer unilatéralement et laissez choire les autres.

 

 

     Commandement N° 7

     Satan représente l'homme simplement comme un animal parmi tant d'autres, parfois mieux, souvent pis que ceux qui marchent à quatre pattes, qui grâce à son prétendu « développement intellectuel et spirituel » est devenu le plus vicieux de tous les animaux.

 

     C'est le plus long commandement car le plus important. L'homme a été placé au-dessus des animaux par les religions monothéistes parce qu'émanant sois-disant d'une création divine. « Dieu a fait l'homme à son image » lit-on dans la Bible. Beau résultat ! Effectivement l'homme se trouve au sommet de l'échelon animal, non pas parce qu'il est le plus intelligent, mais parce que justement l'homme est le plus vicieux de tous les animaux. Il détruit ses congénères et la nature qui l'entourent par vice et appropriation et uniquement pour cela. L'animal qu'il soit terrestre, maritime ou aérien ne tuera que pour manger et se défendre. L'homme au contraire à la faculté unique de préméditer avec calcul son acte. Je voudrais ici vous faire partager un passage d'un livre de Stephen King : «Ce que Darwin a été trop poli pour dire, mes amis, c'est que nous sommes parvenus à régner sur Terre, non pas parce nous étions les plus malins ou les plus méchants, mais parce que nous avons toujours été les plus déments, les plus grands enfoirés meurtriers de toute la jungle ». Donc l'homme est certes un animal parmi les animaux, mais encore bien pire que ceux qui ne se tiennent pas debout. L'histoire le prouve et le prouvera encore !

 

 

     Commandement N° 8

     Satan représente les prétendus pêchés, puisque ceux-ci mènent à la gratification physique, mentale ou émotionnelle.

 

     L'église chrétienne décréta sept pêchés dits capitaux : l'avarice, l'orgueil, l'envie, la colère, la gourmandise, la luxure et la paresse. Le satanisme au contraire encourage les humains à user de ses « pêchés », car ils mènent à une satisfaction complète et à l'épanouissement total. Être avare c'est tout simplement le désir d'avoir plus que les autres et automatiquement c'est l'envie d'où découle l'ambition. La gourmandise, c'est manger plus que nécessaire des aliments bons pour le palais, qui vous feront grossir déclenchant l'orgueil qui vous fera réfléchir et maigrir en diminuant votre gourmandise. Vous devez vous lever le matin et voilà la paresse et si vous persistez dans ce sens, vous risquez de tomber dans la luxure si vous n'êtes pas seul(e) dans le lit ; luxure vous menant à la fornication : le pêché des pêchés pour l'église catholique. Enfin, la colère qui mène à l'auto-conservation. Le satanisme dit : « Soyez comme un lion sur le chemin, soyez dangereux même dans la défaite ».

 

 

     Commandement N° 9

     Satan est le meilleur ami que les églises aient connu puisqu'il les a maintenues en affaire depuis si longtemps.

 

     Anton S. LaVey conclut sur une note d'humour : en effet toutes les religions du monde se sont créées et ont prospérées grâce à Satan et à la peur qu'il inspire. L'argent rentre à flot au Vatican, chez les évangélistes, les protestants, les bouddhistes, les musulmans, dans les sectes prédisant l'apocalypse sous toutes ses formes et dans les poches des exorcistes officiels ou amateurs, l'ensemble par l'intermédiaire indirecte de Satan.

 

     Les neuf commandements sont complétés par onze règles de vie :

 

     1/ Ne donnez pas votre opinion ou vos conseils à moins qu'on ne vous l'ait demander.

 

     2/ Ne confiez pas vos angoisses ou autres troubles à autrui à moins que vous ne soyez certains d'être écouté.

 

     3/ Si vous allez dans la maison d'un autre, montrez lui du respect, sinon n'y allez pas.

 

     4/ Si un invité dans votre maison vous contrarie ou vous embête, traitez-le cruellement et sans pitié.

 

     5/ Ne faites pas d'avances qu'elles qu'elles soient, à moins que vous ne puissiez réaliser ce que vous avancez (ne soyez pas prétentieux).

 

     6/ Ne prenez pas ce qui vous appartient pas, à moins que ce bien soulage son propriétaire et qu'il veuille bien s'en défaire.

 

     7/ Reconnaissez le pouvoir de la magie si vous l'avez employée pour réaliser vos désirs. Si vous reniez ces pouvoirs après y avoir fait appel avec succès, vous perdrez tout ce que vous avez obtenu par leur aide.

 

     8/ Ne vous plaignez de rien qui ne vous concerne pas personnellement.

 

    9/ Ne maltraitez pas les enfants.

 

    10/ Ne tuez pas d'animaux, sauf pour vous défendre ou pour vous vous nourrir.

 

  11/ Quand vous sortez n'ennuyez personne. Si quelqu'un vous ennuie, dites-lui d'arrêter. S'il continue à vous ennuyer détruisez-le !


     Pour ce dernier point, LaVey ne porte aucune précision sur le "détruisez-le"! Il serait étonnant qu'il pense à une destruction physique. 

     Ces onze règles constituent une adhésion aux principes que toutes nos convictions, nos buts, nos valeurs et nos actions doivent être fondées et validées selon un processus rationnel aussi précis que possible en stricte application des lois de la logique. Si une large majorité des humains mettaient en œuvre concrètement chacune de ces onze règles de vie, nous constaterions rapidement un changement radical positif au sein de notre société.

     Contrairement aux neuf commandements, les onze règles de vie n'ont nul besoin d'interprétation ou d'analyse. Elles sont d'une implacable clarté à la portée de tout un chacun.