Image (24)

      Avec pour sous titre Ou: comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombeDr Folamour (Dr Strangelov) réalisé en 1964 est malheureusement toujours d'actualité puisque le film de Stanley Kubrick décrit avec un humour décapant l'absurdité de la guerre avec au départ un simple dérapage malgré toutes les précautions prises par l'Etat-Major américain.

     Nous sommes en pleine guerre froide et des bombardiers B52 sont dans les airs, 24/24h et à moins de deux heures des frontières soviétiques afin de frapper l'ennemi potentiel à l'aide de plusieurs bombes H. Dans une base des USA d'où décollent certains B52, le général Ripper (interprété par Sterling Hayder) perd l'esprit et envoie un ordre codé à son escadrille: pénétration dans le territoire soviétique et largage des bombes H sur des objectifs précis. Grâce à l'intervention du colonel britannique Mandrake (interprété par Peter Sellers) présent sur cette base, le Pentagone est averti du danger d'une telle initiative et l'Etat Major US se réunit en présence du président des États-Unis Muffley (interprété par Peter Sellers). Dans la grande salle de contrôle se trouve également un ancien nazi protégé par les américains et qui est une sorte de conseiller: le Dr Folamour (interprété par Peter Sellers) qui, paralysé des jambes se déplace en fauteuil roulant et se trouve avoir le bras droit incontrôlable. Le but du Pentagone est désormais de stopper à tout prix l'avancée des B52 en territoire soviétique et le seul moyen est de prévenir directement le Secrétaire Général du Soviet Suprême en présence de l'ambassadeur soviétique à Washington, avant que les radars russes ne détectent l'avancée des bombardiers . Le général Turgidson présent également sur les lieux est quant à lui prêt à profiter de cette aubaine pour rayer définitivement de la carte l'URSS. Après bien des discussions, certains B52 sont rappelés, d'autres abattus par les russes mais un seul passe à travers les mailles du filet et atteint son objectif. 

     Mon opinion:  tourné en noir et blanc Dr Folamour  nous fait rire durant 1h30 grâce à de subtiles dialogues démontrant les absurdités des "têtes pensantes" de l'Etat-Major qui malgré toutes les précautions prises pour éviter une catastrophe nucléaire se trouvent bien au contraire pris au piège par leurs propres décisions. Peter Sellers s'en tire à merveille en interprétant trois rôles: le flegmatique colonel britannique, le très sérieux président des USA et l'ancien nazi aux idées bizarres et qui ne peut s'empêcher d'appeler de temps en temps "Mein Führer" le président américain! 

 

sellers

18846522

DrStrangelove060Pyxurz

Ci-dessus les trois personnages joués par Peter Sellers

stair

Sterling Hayden dans le rôle du général Ripper

18846511

Georges C. Scott dans le rôle du général Turgidson

docteur-folamour-1964-14-g

L'équipage du B52 qui accomplit sa mission jusqu'au bout

0

L'une des dernières images du flim