92640638_o

     Emmanuel Lepage est un dessinateur, scénariste et coloriste né le 29 septembre 1966 à St Brieuc. Il est l'auteur à ce jour de vingt-deux oeuvres dont il a été récompensé en 2004 par le Grand prix des "Planches et des Vaches".

     En 2008 on demande à Emmanuel Lepage de se rendre avec une équipe à Tchernobyl afin de réaliser un carnet de voyage sur le site de la centrale nucléaire et ses environs. Ce carnet de voyage est cette bande dessinée de 158 pages dont les droits sont versés à l'association "Les enfants de Tchernobyl"; enfants qui vivent réellement encore aujourd'hui proche de la zone contaminée (cliquez ici).

     Emmanuel Lepage raconte donc dans sa bande dessinée dans laquelle il se met en scène, la préparation du long voyage en train jusqu'en Ukraine, le stockage de nourriture à emporter car il est déconseillé de manger les produits locaux, la mesure de la radioactivité de son corps en France par l'IRSN juste avant le départ afin de procéder à une autre mesure à son retour et de voir ainsi la différence, l'arrivée à Kiev puis de là le parcours en fourgon jusqu'à Tchernobyl. 

     L'entrée dans la zone contaminée se fait sous le contrôle de l'armée avec l'interdiction formelle de marcher dans l'herbe qui retient la radioactivité plus que le bitume. Au fil des jours, Lepage découvre alors toute l'étendue du désastre: la vision au loin de la centrale, la ville de Pripiat qui était le fleuron de la cité moderne soviétique servant à abriter les familles des employés de la centrale et aujourd'hui ville fantôme où la végétation reprend ses droits et où les animaux sauvages se promènent librement sur les avenues. Mais Emmanuel Lepage découvre également la vie: dans de petits villages tout autour de la zone rouge vivent des familles avec des enfants, respirant, mangeant et jouant dans cette atmosphère plus que suspecte. Et c'est cette vie aléatoire (le risque futur de cancers est prèsent) qui l'emporte sur la mort qui rôde tout autour. 

     C'est cette leçon que retient l'auteur et qu'il transmet au travers de cette bande dessinée.

     Mon opinion:  les deux tiers de l'album sont au crayon noir, parfois excessivement foncé comme si Emmanuel Lepage voulait encore plus noircir le tableau réel qu'il avait devant lui, puis peu à peu la couleur apparaît au travers de teintes pastels et cette apparition de couleurs correspond au moment où l'auteur rencontre des enfants qui sont comme tous les enfants du monde: rieurs, amuseurs, prêts à mordre la vie à pleine dents! Je recommande vivement cet album qui montre la stupidité de l'homme face au nuclèaire mais également l'appel de la vie au travers des familles vivant en ces lieux. De plus, en vous procurant l'album vous ferez un geste pour l'association "Les enfants de Tchernobyl". 

AVT_Emmanuel-Lepage_6796

Emmanuel Lepage

 

31-12-2013 16;04;04

31-12-2013 16;05;29

 

(cliquez sur les images pour les grandir)