24-11-2013 08;50;52 (2)

      Gouverner par le chaos est un petit livre de 94 pages à la couverture intégralement noire et rédigé par un collectif anonyme. Ce texte avait déjà été diffusé sur internet en fichier PDF. Le titre en était alors: Ingénierie sociale et mondialisation

     Ce livre a pour origine l'affaire de Tarnac: en 2005 à Tarnac en Corrèze, Julien Coupat s'installe avec sa compagne dans une ferme et relancent l'activité de l'épicerie du village. Peu à peu d'autres personnes rejoignent le couple pour former un groupe qui sera interpellé par la police au matin du 11 novembre 2008 pour tentative de sabotage contre un TGV (un fer à béton était posé sur les rails).

     Dans les jours et les semaines qui suivent un comité de soutien aux présumés terroristes affirme que cette accusation ne tient pas et de nombreux journaux et hommes politiques suivent ce mouvement car il apparaît qu'effectivement Julien Coupat et ses amis sont totalement innocents dans cette affaire de sabotage. 

     Des soupçons d'un "montage" programmé et exécuté par le gouvernement français circulent et effectivement peu à peu les membres du groupe sont libérés. En d'autres mots, le gouvernement français aurait créé de toute pièce cette accusation afin de faire croire au peuple qu'il y avait un ennemi intérieur anarchiste prêt à commettre des attentats et prétextant cela renforcer les moyens de surveillance envers les citoyens. 

     Autrement-dit gouverner en instaurant la peur d'un chaos interne au pays! 

     L'ouvrage dénonce par conséquent le niveau de propagande et de désinformation qu'une nation comme la France peut mettre en place à la façon d'une dictature, avec toutefois une différence: ceci se fait de façon subtile et discrète. 

     Mon opinion:   Gouverner par le chaos édité chez Max Milo est divisé en dix-huit chapitres présentant de façon court et clair la façon sournoise dont nous pouvons subir une surveillance sans nous en rendre compte. Comme par exemple le "mind control" qui consisterait à réécrire, sans qu'on le sache, notre comportement personnel. Ou encore la "fabrication du consentement", c'est-à-dire comment faire accomplir à une personne un acte tout en donnant à cette personne le sentiment que ledit acte est exécuté librement. Gouverner par le chaos dénonce donc les diverses méthodes éventuellement produites ou envisagées pour créer un climat de tension, d'autant plus que notre ére moderne et technologique permet aisément d'aboutir à une telle situation.