Pour lire depuis le début cliquez içi 

 

CHAPITRE SIX

La Wicca

Les bases fondamentales

Deuxième partie 

 

     Nous pouvons dire que la Wicca est une nouvelle et en même temps vieille religion puisqu'elle regroupe des adeptes que depuis un siècle environ et de façon progressive, mais en s'inspirant de rites et de rituels remontant à la nuit des temps, bien avant le Christianisme, mettant en valeur la vénération de la nature, l'observation des saisons et la pratique d'une certaine magie, entre autres. 

     Peut-on parler alors de sorcellerie? Oui s'il s'agit de considérer la sorcellerie dans le sens noble du terme: un culte païen célébrant la fertilité, la guérison par les plantes, la protection contre certains maux, etc. Mais non point la sorcellerie définie par l'Église Catholique et envoyant aux bûchers, au Moyen-Âge, des hommes et des femmes pratiquant des rites hors dogme officiel. Ne nous leurrons pas: l'Église savait qu'il n'y avait rien de "diabolique" dans tout cela mais craignant de perdre sa suprématie physique et spirituelle sur ses ouailles, elle inventa toute une légende sur les rites païens car bien souvent les peuples de cette époque trouvaient plus de réconfort physique et/ou moral dans le "sorcier" ou la "sorcière" du village qu'auprès du prêtre de la paroisse et encore moins auprès d'un homme supposé connaître la médecine là aussi officielle! Nous avons tous entendu des histoires encore très récentes ou des personnes retrouvèrent la joie de vivre grâce aux soins d'un "rebouteux". 

     Une relation avec la terre plutôt que vers les cieux

     Contrairement aux religions monothéistes où le "salut" se trouve vers le ciel et surtout une espérance de vie après la mort auprès d'un dieu hypothétique, la Wicca se donne pour règle de participer aux cycles de la vie, ici et maintenant. La terre, l'air, l'eau et le feu sont les seuls quatre éléments nécessaires à la vie, tandis que le Soleil est là pour apporter lumière et chaleur. Tout cela est la base même de la vie sur notre planète. Ce n'est pas bien sûr un  hasard si dès l'apparition de l'être humain sur Terre, des peuplades dispersées sur tous les continents ont peu à peu mis en place des rites et des rituels tournés vers la nature: le chamanisme. Au tout début, les chamans étaient des hommes et des femmes qui guérissaient, qui pratiquaient la magie et qui parlaient aux esprits de la nature. Il ne fait aucun doute que la Wicca descend du chamanisme. 

 

spiritualite-et-chamanisme-en-amerique-du-nord_1766446-L

Image illustrant le chamanisme amérindien

     L'expérience personnelle

     Étant donné que la Wicca n'est absolument pas organisée autour d'une Église ou d'un livre comme la Bible, la Torah ou le Coran, rédigés pour dicter des règles et des enseignements, c'est le VÉCU PERSONNEL qui fera de vous un wiccan et une wiccane! Bien sûr il y a les covens déjà constitués où vous pourrez suivre une initiation. Mais étant donné qu'il n'est pas facile de trouver un coven proche de chez soi d'une part, et que d'autre part dans ce cas-là vous allez certes recevoir une initiation mais qui ne peut éventuellement pas correspondre à votre aspiration profonde, aboutissant à une déception définitive. 

     La meilleure solution est donc l'adoption de la recherche, de l'expérience et de la pratique personnelle: on effectue ses propres essais et on ajuste ses croyances en fonction des résultats. Bien entendu il y a des livres et après un choix judicieux vous trouverez facilement comment débuter dans la pratique de la Wicca, à votre rythme et selon vos envies. 

     N'oubliez pas l'idéal de la Wicca mentionné au chapitre précédent: faites ce que vous voulez tant que vous ne causez de tort à personne. Mais il y a un autre idéal qui coule de source: ne faites rien qui vous causera personnellment du tort! Autrement-dit pour arriver à l'éveil de votre conscience en pratiquant la Wicca, inutile de maltraitez votre corps et de lui faire subir certaines privations des nécessités de la vie. Je pense par exemple à un jeun drastique et prolongé. 

     Modestement, Mon Livre des Ombres présenté sur ces pages et au fil du temps, vous apportera quelques pistes et renseignements. 

     La Wicca et la magie

     La magie est-elle présente au sein de la Wicca? Bien entendu mais attention: il ne s'agit pas de magie pour faire du mal à une autre personne, obtenir des désirs inaccessibles (n'espérez pas conquérir le coeur de la personne de vos rêves), gagnez de l'argent facilement (avec la magie de la Wicca vous ne gagnerez jamais aux jeux de hasard), etc. 

     La magie wiccane consiste uniquement et d'abord à découvrir sa mission spirituelle personnelle et à s'aligner avec son Moi supérieur. Comme le souligne Thea Sabin (prêtresse wiccane depuis plus de vingt ans): ...la Wicca est une voie qui actualise votre pouvoir et vous fait évoluer. 

     Vrai ou faux

     Les rumeurs, certains romans, comme certains films montrent la Wicca sous une fausse réalité et donnent une piètre opinion de ce qu'elle est en vérité. 

     La Wicca est un mouvement antichrétien voire même satanique. Faux! Les Wiccans ne croient pas en Satan qui est une "invention" des trois religions monothéistes dont vient en tête le Christianisme. La Wicca ne combat pas le Christianisme, le Judaïsme et l'Islam et laisse ces trois religions à leurs affaires à condition que l'inverse soit réciproque. Il est très désagréable pour un(e) Wiccan(e) d'avoir en face de lui ou d'elle une personne faisant preuve de persuasion pour tenter d'inverser les croyances du Wiccan. 

     Le prosélytisme: voie unique de la Wicca. Vrai! Si les adeptes Wicccans n'aiment pas que l'on tente de les convertir à autre chose, l'inverse est également vrai! La Wicca ne fait strictement rien (pas de porte à porte, de distribution de tracts dans les boites aux lettres, de réunions publiques, etc) pour essayer de ramener à elle de nouveaux adeptes. Les "candidats" à la Wicca viennent à la Wicca seuls et librement. C'est une démarche strictement personnelle! 

     L'exclusivité. Faux!  Dans la Wicca vous pouvez pratiquer une autre religion même si cela est trsè rare.

     Avec la magie, la Wicca permet d'avoir du pouvoir sur les autres. Faux!  N'espérez rien de la magie Wiccane si vous avez cette idée en tête. La magie de la Wicca permet uniquement d'épanouir son "moi" profond.

     La Wicca pratique des sacrifices d'animaux. Faux!  Bien au contraire: la Wicca vénère la nature et en particulier les animaux. Beaucoup de Wiccans sont écologistes engagés et végétariens. 

     La Wicca permet d'assouvir sa sexualité et ses fantasmes. Faux!  Souvent on imagine les membres de la Wicca formée en covens, nus et terminant une cérémonie par une "orgie" sexuelle généralisée. Cela se pratique peut-être dans certains groupes mais cela n'est pas une généralité. Rien ne vous oblige à pratiquer un rite nu(e) et si vous êtes plusieurs rien non plus ne vous oblige à conclure le-dit rite par une ou des relation(s) sexuelle(s). 

     La Wicca est faite pour les jeunes et notamment les jeunes filles. Faux!  J'ai lu cet argument sur un site dénonçant les pratiques de la Wicca et prétendant que ce ne sont que des femmes et en particulier des jeunes filles car il y a dans la Wicca de la magie et que cela plaît à la gente féminine! C'est bien entendu totalement faux! Dans la Wicca il y avait et il y a des hommes des hommes (Gerald Brousseau Gardner bien entendu mais aussi Scott Cunningham, Raymond Buckland, François Gerad, pour ne citer que ces personnes  et de surcroît à égalité physique et philosophique aux femmes. De plus, la magie n'est pas la branche maîtresse de la Wicca. 

     Le principe de la déité

     Au sein de la Wicca, la puissance suprême est personnifiée par deux entités: le Dieu et la Déesse. Ces deux divinités sont en lien avec la nature où pratiquement tout se divise en deux sexes. Chaque Wiccan choisit son Dieu et sa Déesse et leur donne un nom ancien issu des croyances de l'antiquité afin de mieux les visualiser. Anisi pour le Dieu il pourrait s'agir de Pan, Thot, Apollon, Hermès, etc. Et pour la Déesse: Diane, Ishtar, Cybèle, etc. Encore qu'il n'est absolument pas nécessaire de choisir un nom. Raymond Buckland dit dans son livre Le guide complet de la sorcellerie que le Dieu et la Déesse savent que c'est à eux que l'on s'adresse. Point n'est besoin donc de les nommer. 

     Le Dieu et la Déesse sont totalement égaux: l'un n'est pas plus élevé spirituellement que l'autre et sont tous les deux complémentaires. 

     Même si la présence chez soi d'un autel  est indispensable pour entrer en contact avec le Dieu et la Déesse, il fait aussi se rappeler que les Divinités sont partout dans la nature: en levant les yeux vers un ciel étoilé, en se promenant dans une forêt, en marchant sur une plage de sable... 

 

papaponpon