19-05-2014 17;59;28 (2)     Ian Tregillis est un auteur américain, docteur en physique et diplômé de l'Université du Minnesota. 

     Les racines du mal est son premier roman et comme il le raconte lui-même dans l'avant-propos du livre "le récit est né sous la forme d'un unique roman. Un livre dont je n'envisageais même pas la parution: il devait s'agir d'un "roman d'entraînement". Or il se trouve que ce roman se transforma en trilogie dont voici le premier volume. 

     Les racines du mal est une uchronie puisque c'est le récit de la lutte sans merci entre des sorciers anglais engagés par le MI6 dès 1939 pour combattre un groupe de surhommes nazis qui dès leur jeune âge en 1920 ont été formés et surtout transformés par un médecin dont les techniques scientifiques étaient en avance sur son temps. Ces "Ubermenschen" sont composés principalement de Klaus, capable de traverser tout obstacle solide, de Gretel sa soeur qui "lit" l'avenir, de Reinhardt qui a la possibilité d'enflammner avec son corps tout ce qui se trouve à sa portée et de jumelles télépathes. Face à cette menace, le MI6 charge le capitaine Marsh de former un groupe spécial ultra-secret pour contrer les Allemands qui sont en passe d'envahir l'Angleterre après l'invasion de la France. Aidé de Will, un aristocrate ayant des contacts avec des sorciers, le projet Eidolon est lancé: faire appel à des entités immatérielles issus d'univers parallèles pour empêcher les Nazis de s'emparer du Royaume-Uni. Le stratège fonctionne mais rien n'est gratuit même dans les autres univers et le prix à payer pour la victoire dépasse l'entendement! 

     Mon opinion:  Ian Tregillis a participé à l'atelier d'écriture "Clarion" où il côtoie George R.R. Martin qui dirige un collectif baptisé "Wild Cards".  L'auteur du Trône de fer a certainement remarqué le talent de Ian Tregillis et c'est sous ses encouragements qu'il l'incita à écrire et à faire publié  Les racines du mal. Il faut reconnaître que ce premier roman est prometteur pour la suite, malgré quelques facilités d'écriture. Attendons donc le deuxième volume qui porte comme titre La guerre la plus froide. 

ian-tregillis

Ian Tregillis