16-08-2014 16;33;18 (2)

     Alain de Benoist est né en 1943 à St Symphorien près de Tours.  Philosophe, politologue et journaliste, il fut le principal représentant du mouvement dit de la « Nouvelle Droite » à la fin des années 1970. On le connaît également sous les pseudonymes de Fabrice Laroche — qu'il utilisait au début de sa carrière de journaliste —, Robert de Herte  et David Barney.

     Il est actuellement directeur des revues "Nouvelle École" et de "Krisis", éditorialiste de la revue "Éléments" et directeur de collection aux éditions du Labyrinthe et l'Age d'Homme. Sa formation initiale est le droit constitutionnel à la faculté de droit de Paris et à la Sorbonne concernant la philosophie, la sociologie et l'histoire des religions. 

     En tant que contributeur à des écrits collectifs et auteur à part entière, Alain de Benoist est signataire d'une bibliographie considérable. Au bord du gouffre - éditions Krisis- fut édité en 2011. 

     Sept ans après le 11 septembre 2001 (d'où la photographie de la couverture du livre), une crise financière grave se déclenche aux USA puis s'étend au reste du monde. Cette crise perdure toujours et se transforme en crise de dette publique dont la France se trouve être parmi les premières des nations concernées. Aujourd'hui le système financier vacille et l'euro semble être au bord de l'implosion. Les experts en économie s'affontent tandis que les politiques sont impuissants. Et si tout cela était dû tout simplement à la fin du système de l'argent tel qu'il est présent actuellement dans nos vies? Et si pour éviter le pire ne faudrait-il pas changer totalement ce système qui trouve son origine dans un seul mot d'ordre négatif: toujours plus! 

     Mon opinion:  excellent ouvrage rédigé de manière à être accessible à tous et qui pointe les incohérences du système financier mondial causant de plus en plus de disparités entre une minorité possédant tout et une grande majorité confrontée aux difficultés financières journalières et à qui on impose encore plus d'austérité. Alain de Benoist ne met pas en cause l'argent tel quel, mais le système infernal qui tourne en boucle: toujours plus de profits, de marchandises, d'échanges et de spéculations. Pour l'auteur -et on comprend cela- ce système arrive au bout de sa vie et il faut impérativement redresser la situation avant le désastre pressenti. A noter également un long chapitre consacré au besoin éventuel de créer un "revenu de citoyenneté" inconditionnel versé aux citoyens et calculé de manière à assurer le"minimum vital" (ne pas confondre avec l'actuel RSA français qui lui est conditionnel). 

Alain_de_Benoist14

Alain de Benoist