03-09-2014 17;11;38 (2)

     Tim Seeley a illustré une série de bandes dessinées, dont KoreGI Joe: A Real American Hero, GI Joe vs transformateurs et Forgotten Realms: La Trilogie Elf. 

     Il s'est fait connaître auprès du grand public par la série Loaded Bible ayant pour thème Jésus contre des vampires dans une société chrétienne post-apocalyptique. 

     Il serait en train d'écrire Wild Game , une bande dessinée sur les loups-garous. 

     Tim Seeley possède un studio de travail avec son compatriote créateur Mike Norton. Celui-ci raconte qu'il a découvert la bande dessinée quand il ne savait pas encore lire le jour où son père lui offrit un recueil de The Amazing Spiderman. Plus tard il devint vétérinaire avant de se consacrer uniquement à la BD. 

     En 2011, Norton a lancé son webcomic, Battlepug. Une histoire sombre de sorcellerie. Sa création lui rapporta le prix du meilleur Eisner Comic Numérique. Il a également lancé Revival  avec Tim Seeley. La série remporta de fortes ventes et fut acclamée par la critique.

     Wausau est une petite ville de l'Etat du Wisconsin où il ne se passe par grand chose. Wausau est même fière d'arborer à l'entrée de la ville une pancarte où il est mentionné que c'est une "communauté sans crime". Et puis un jour, subitement, les morts reviennent à la vie et la tranquillité laisse la place à la peur, la stupeur et l'incompréhension. Le phénomène est circonscrit uniquement à Wausau, si bien que les autorités fédérales isolent la ville afin d'éviter une éventuelle contagion. C'est alors qu'un crime est commis et si les vivants deviennent suspects, les morts revenus à la vie le sont également. Dana Cypress, policière mais aussi fille du shérif mène l'enquête tout en gérant l'afflux des médias, des fanatiques religieux et des agents de différentes agences gouvernementales. 

     Mon opinion:  Revival (édité par DELCOURT) n'est pas une histoire de zombies classique. Les zombies sont contaminés par d'autres zombies (souvent à la suite d'une morsure), tandis que là nous avons affaire à des personnes mortes de vieillesse, de maladie ou d'accident et qui reviennent à la vie presque aussitôt. C'est ce qui fait la différence et l'orignalité de Revival avec d'autres BD du même genre. Grâce au procédé numérique les dessins de Mike Norton sont nets, mais la couleur (par Mark Englert) omniprésente apporte assurément un plus à l'horreur du scénario imaginé par Tim Seeley. 

 

230px-10

Tim Seeley

800px-10

Mike Norton

04-09-2014 11;11;39 (2)