30-06-2015 11;40;37

     Ce douzième tome est uniquement consacré à la destruction par les extraterrestres le treizième jour de toutes les infrastructures construites par l'homme et à l'extermination méthodique de l'Humanité sauf quelques chanceux dans des abris sécurisés, notamment le président des USA ainsi que sa famille, mais aussi des inconnus 

     Jeff Spaulding et Kellie Lambert échappent à la mort pour constater qu'une fois leur oeuvre achevée, les extraterrestres disparaissent de l'environnement terrestre. Une seconde chance est apparemment donnée à l'Humanité qui devra ne plus faire les mêmes erreurs que dans son passé. 

     Mon opinion:  Providence clos la série de Prométhée et j'ai envie de m'écrier: "Douze volumes pour uniquement arriver à cette conclusion?". Car en effet je ressens une sensation de frustration: le scénario est finalement banal et la base même du départ de l'histoire fut auparavant imaginée par bien d'autres notamment dans des romans: l'exogénèse, c'est-à-dire la création de l'Humanité par des extraterrestres et leur aide au fil du temps pour nous permettre d'évoluer. Si les dessins furent de qualité tout du long de Prométhée, la trame de l'intrigue manque d'imagination, sans compter que de nombreuses questions restent sans réponses. Christophe Bec écrit au début de Providence: "Ce tome 12 conclut l'arc narratif entamé dès le tome 1. Est-ce la fin? Peut-être pas. Mais ceci est une autre histoire..." Et il est annoncé pour janvier 2016 un tome 13 titré Prométhée tome 13: Contacts. Ce treizième volume sera signé par un collectif mais Chistophe Bec en sera absent au scénario. 

02-07-2015 11;13;05 (2)