04-07-2015 10;37;50 (2)

    Friedrich Christian Anton Lang naquit en 1890 à Vienne en Autriche et décéda en 1976 à Beverly Hills en Californie après sa naturalisation américaine en 1935. 

     Le trajet de Fritz Lang en tant que réalisateur se découpa en trois périodes: en Allemagne de 1919 à 1933 où il signa seize films dont Les Nibelungen: La mort de Siegfried puis la suite: La vengeance de Kriemhild (1924), Metropolis en 1927 et M le Maudit en 1931. 

     En 1933, fuyant le Nazisme il quitta l'Allemagne pour un court séjour à Paris où il réalisa Liliom. Puis c'est le départ pour les USA où il obtint sa naturalisation. C'est sa période américaine avec vingt-deux films qui commença en 1936 avec Furie pour se terminer en 1956 avec L'invraisemblable vérité

     A partir de la fin des années 1950 Fritz Lang décida de retourner en Allemagne (celle de l'Ouest) où il réalisa entre 1958 et 1960 trois films aussi célèbres que MetropolisLe tigre du Bengale et sa suite Le tombeau hindou puis Le diabolique Dr Mabuse. 

     En 1976 à l'âge de 85 ans, Frizt Lang décéda et ses obsèques eurent lieu à Los Angeles, plus précisément au cimetière du Forest Lawn Memorial d'Hollywood. 

1313146-Fritz_Lang

    Metropolis fut scénarisé par l'épouse de Frizt Lang, Thea von Horbou (1988 - 1954) qui était romancière. Fritz Lang et Thea se marièrent en 1922 pour divorcer en 1933 suite à la sympathie de Thea envers les idées nazies. En 1940 elle adhéra au NSDAP (le parti nazi), puis subit une courte période d'emprisonnement à partir de 1945 pour ensuite travailler dans la synchronisation de films étrangers. Elle écrivit le roman Metropolis en 1926. 

Fritz_Lang_und_Thea_von_Harbou,_1923_od

Fritz Lang et Thea von Horbou chez eux en 1924

     Metropolis coûta cinq millions de Reichsmark, soit l'équivalent de quinze millions de francs de 1926. Le film nécessita cinquante automobiles, plus de 10 000 figurants adultes et 500 enfants pour la célèbre scène où l'eau envahit la ville des travailleurs. Malheureusement à sa sortie Metropolis ne reçut pas le succès escompté: le film étant trop avant-gardiste certainement , les spectateurs boudèrent les projections. A cela s'ajouta au fil des années suivantes des censures et des coupures, si bien que le film ne rapporta que 1,5% du budget initial. Après la guerre il ne restait que quelques copies disséminées à travers le monde, certaines en très mauvais état. Ce n'est qu'au début des années 2000 qu'enfin Metropolis fut assemblé dans sa version originale et surtout restauré grâce aux progrès techniques. Le 12 février 2010 le film fut projeté dans sa version définitive et originale (y compris la partition musicale de l'époque) avec sa durée initiale de 145 minutes, à Berlin et sur la chaîne Arte. 

     Metropolis fut le premier film inscrit  sur le Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO. 

19708477

Une photo du tournage

     Dans un futur proche, la ville de Metropolis est une mégapole divisée en une ville haute où vivent les riches et les intellectuels dans des gratte-ciel luxueux, parsemés d'autoroutes et voies aériennes où circulent d'innombrables véhicules. Cette ville haute ayant besoin d'énormes quantités d'énergie et de matériel, sous terre se trouve la ville basse où vivent des ouvriers et leurs familles qui ont pour seul but: travailler nuit et jour pour assurer la production. Les deux villes n'ont strictement aucun contact entre elles alors que règne sur le tout le créateur de Metropolis: Joh Fredersen. Celui-ci a un fils, Freder, et un jour alors que celui-ci se trouve dans un jardin apparaît devant lui une jeune fille, Maria, accompagnée de quelques enfants en haillons et pieds nus. Les regard des deux jeunes gens se croisent et c'est le coup de foudre tandis qu'on explique à Freder que ce qu'il voit sont des gens de la ville basse. Alors que Maria et les enfants regagnent leur monde souterrain, Freder n'a qu'une envie: découvrir la ville basse qu'il ne connaît évidemment pas. Descendant dans les entrailles de la terre, il constate alors avec effarement les conditions terribles de travail et de vie de ces hommes et femmes qui produisent tout ce dont il a besoin ainsi qu'à ses congénères de la ville haute. Le jeune homme décide de parler à son père mais celui-ci reste inflexible aux paroles de son fils. Freder retourne alors dans la ville basse et venant en aide à un ouvrier qui tombe épuisé, il prend sa place à son poste de travail. Un soir il se rend avec d'autres dans des catacombes pour assister à une réunion et il s'aperçoit que Maria est une sorte d'activiste qui diffuse un message: un jour viendra un médiateur pour unir les hommes de la ville haute à ceux de la ville basse. Le père de Freder apprenant l'existence de Maria, de son discours et craignant une révolution, décide de faire appel au savant Rotwang qui a mis au point un androïde pouvant prendre l'apparence d'un être humain. Le plan de Joh Fredersen est simple: faire transformer l'androïde en une deuxième Maria afin de semer la discorde parmi les ouvriers. Mais ce plan ne se déroule pas comme prévu! 

     Mon opinion:  il faut absolument avoir vu Metropolis une fois dans sa vie d'autant plus que le film est à présent complet, restauré et visible dans sa réalisation originale tel que le voulut Fritz Lang et non plus dans la piteuse tentative de restauration de Giorgio Moroder en 1984 qui présenta Metropolis colorisé et avec une bande-son regroupant Bonnie Tyler et Freddy Mercury entre autres. L'intérêt de ce film réside également dans la vision futuriste de cette société incarnée par la ville de Metropolis qui ressemble à la nôtre: une société qui doit absolument produire au détriment souvent des conditions de travail de ouvriers et employés. Et dans la société imaginée par Fritz Lang et la réelle, la nôtre, cette course à la production à des coûts le plus bas possible engendre des conflits syndicaux débouchant souvent sur de la violence. Ce qui frappe dans Metropolis c'est la solution trouvée pour rapprocher le monde ouvrier du monde des nantis: le médiateur! Et celui-ci est "prophétisé" par Maria (la vraie) qui ne propose pas une révolution marxiste ni une révolution nationale-socialiste (n'oublions pas que nous sommes en 1927 au moment du tournage) mais la venue d'un simple homme issu du monde des riches mais le coeur ouvert à la détresse des pauvres ("Entre le cerveau (les intellectuels qui dirigent) et les mains (les ouvriers), il y a le coeur).  Il est intéressant de noter que Maria parle aux ouvriers dans des catacombes et plus précisément devant un autel derrière lequel se dressent des croix chrétiennes. Hasard du lieu ou volonté de la part de Fritz Lang de ne pas s'engager dans la voie politique sachant que cette période des années 1920-1930 furent cruciales tant en Allemagne qu'en Union Soviétique? 

metropolis-photo

Metropolis: une partie de la ville

47064c0625d6a

Les ouvriers se rendant à leur poste de travail

tumblr_m8nc1up7501ra9hsvo2_500

Maria (jouée par Brigitte Helm)

un-futur-surgi-du-passe,M33520

Freder (joué par Gustav Fröhlich)

metropolis

A gauche Joh Fredersen (joué par Alfred Abel) et le savant Rotwang (Rudolf Klein-Rogge)

maxresdefault

L'androïde

FC-Metropolis-The-Mob

Le révolte des ouvriers

metropolis3

Freder et Maria tente de sauver des centaines d'enfants de la noyade