Actuellement, en Arabie Saoudite un homme, Raef Badaoui, est en prison parce qu'il était blogueur -comme moi et comme bien d'autres-. Son tort? D'avoir créé un blog politique et d'avoir osé écrire des critiques sur le système monarchique de son pays, sur l'islam et sur la police religieuse sévissant en Arabie Saoudite. En prison depuis 2012 pour dix années et susceptible de recevoir 50 coups de fouet par semaine pendant 20 semaines (soit 1000 coups (!)), Raef Badaoui vient de recevoir le Prix Sakharov 2015 du Parlement Européen. 

452586737_B976915833Z

     C'est son épouse Ensaf Haidar, actuellement réfugiée au Canada, qui, en son nom, a reçu le prix devant les députés européens. 

raef-badaoui-tient-un-portrait-de-son-epoux-ensaf-haidar-blogueur-saoudien-emprisonne-lors-de-la-remise-du-prix-sakharov-a-son-mari-le-16-decembre-2015_5484940

Ensaf Haidar tenant un portrait de son époux

     Ce prix qui porte le nom officiel de prix Sakharov pour la Liberté de l'Esprit aura t-il un effet sur le futur immédiat de Raef? Sa remise en liberté et la possibilité de rejoindre son épouse au Canada?