L'écrivain et philosophe italien Umberto Eco est décédé à l'âge de 84 ans,  dans la nuit de vendredi à samedi. 

     Né dans le nord de l'Italie le 5 janvier 1932, il avait effectué ses études de philosophie à l'Université de Turin et sa thèse était consacré au "problème esthétique chez Thomas d'Aquin". 

     C'est en 1980 qu'il se fit connaître du grand public en écrivant son premier roman Le Nom de la Rose qui remporta un énorme succès (plusieurs millions d'exemplaires traduits en quarante-trois langues). Roman adapté au cinéma en 1986 par le français Jean-Jacques Annaud avec Sean Connery dans le rôle du frère Guillaume de Baskerville, l'ex-inquisiteur chargé d'enquêter sur la mort suspecte d'un moine dans une abbaye du nord de l'Italie.

     Après Le Nom de la Rose, il a notamment offert à ses lecteurs Le Pendule de Foucault (1988), L'île du jour d'avant (1994) et La mystérieuse flamme de la reine Loana (2004). Son dernier roman, Numéro zéro, publié en 2014 est un polar contemporain centré sur le monde de la presse.

     Il avait un oeil critique sur notre société moderne! Il disait: 

     "Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d'imbéciles qui, avant, ne parlaient qu'au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu'aujourd'hui ils ont le même droit de parole qu'un prix Nobel. C'est l'invasion des imbéciles". 

1976180-sipa-00229845-000001