1017956_fr_la_forme_de_l_eau_1516886836272

     Dixième long métrage de Guillermo del Toro, La forme de l'eau vient de remporter quatre Oscars dont celui du meilleur film lors de la cérémonie des Oscars 2018. 

     Elisa Esposito (Sally Hawkins) travaille comme femme de ménage dans un laboratoire secret du gouvernement américain au cours années 1950. Elisa est muette et présente de chaque côté de son cou d'étanges marques. Elle est orpheline car trouvée alors qu'elle était encore enfant, au bord d'une rivière. Dans sa vie il n'y a que deux personnes: sa collègue de travail Zelda (Octavia Spencer) et son voisin Giles (Richard Jenkins), homosexuel et dessinateur publicitaire. Un jour on amène dans le laboratoire un caisson hermétique contenant de l'eau et renfermant ce qui semble être un organisme vivant. Ce caisson est étroitement surveillé par des soldats mais surtout par Richard Strickland (Michael Shannon). Au fil des jours Elisa finit par découvrir que le caisson contient un être mi-homme mi-amphibien (joué par Doug Jones), capturé en Amazonie et sur qui on va effectuer des expériences en vu des futurs vols spatiaux. Un contact amical s'établit peu à peu entre Elisa et l'amphibien tandis que les Soviétiques au courant de ce qui se trame dans le laboratoire charge un espion d'en savoir plus et que l'armée US envisage une autopsie de l'amphibien.

     Mon opinion:  quelque peu déçu! Le scénario n'a rien d'original: l'amphibien ressemble à celui de La créature du lac noir, réalisé en 1954 par Jack Arnorld et dont le film débute... en Amazonie. Les acteurs sont à la limite de la caricature. Sally Hawkins qui joue la naïve, le méchant Strickland avec sa matraque électrique et qui ne se rend pas compte que les deux doigts "greffés" de sa main gauche sont en train de pourrir, l'amphibien qui a des pouvoirs surnaturels (il fait repousser les cheveux de Giles), ce dernier qui tente de draguer un serveur de restauration rapide et qui se fait refouler, l'espoin Russe (interprété par Michael Stuhibarg) qui ayant échoué dans sa mission imagine qu'il va être exfiltré des USA et l'amphibien toujours, qui se prenant deux balles en pleine poitrine élimine les blessures d'un geste de la main. Sans compter la question sans réponse: pourquoi Elisa fut-elle retrouvée au bord d'une rivière et ses blessures à son cou sont-elles des embryons de branchies? Alors La forme de l'eau mérite t-il l'Oscar du meilleur film? Personnellement je ne le pense pas! Déjà avec Crimson Peak  Guillermo del Toro avait raté sa réalisation. La forme de l'eau n'est pas à la hauteur de Hellboy 1 et 2, de Pacific Rim 1 et surtout du Labyrinthe de Pan

XVM4f446722-2092-11e8-a08d-0ef2079ac73d

Guillermo del Toro aux Oscars 2018 le 4 mars à Los Angeles

7792353498_sally-hawkins-et-octavia-spencer-dans-la-forme-de-l-eau

Sally Hawkins et Octavia Spencer

la_forme_de_leau_2

A gauche: Richard Jenkins

The-Shape-of-Water-2017-Movie-Scene

L'amphibien joué par Doug Jones ci-dessous

Doug_Jones_2015

ob_ab443a_242302

Michael Shannon

la_forme_de_l_eau_5

LA FORME DE L'EAU Premier Extrait ✩ The Shape Of Water, Guillermo Del Toro, Science Fiction (2018)

 

Pour la bande annonce en VF cliquez ici