affiche-annihilation

     Troisième film de Alex Garland en tant que réalisateur et scénariste après Buck Murphy en 2002 et Ex machina en 2014. Il fut scénariste pour 28 jours plus tard (2002) de Danny Boyle, Sunshine (2007) toujours avec Danny Boyle, Auprès de moi toujours (2010) de Mark Romanek et enfin Dredd en 2012 réalisé par Pete Travis. 

     Lena (Nathalie Portman) est biologiste, ancienne militaire et enseigne dans une université américaine. Mariée à Kane (Oscar Isaac) militaire en activité mais qui  a disparu depuis près d'un an au cours d'une mission secrète. Malgré l'insistance de Lena auprès de la hiérarchie de Kane elle ne peut obtenir aucun renseignement sur les causes de cette disparition. Et puis un jour, Kane refait son apparition au domicile du couple, l'air quelque peu hébété, ne se souvenant de rien et présentant brusquement des symptômes graves altérant sa santé. Évacué avec son mari dans un endroit secret à la limite d'une zone interdite, Lena apprend qu'un sinistre phénomène se propage le long des côtes américaines. On lui propose alors d'intégrer un groupe uniquement constitué de femmes spécialisées dans différentes sciences afin de pénétrer la zone et d'y étudier le phénomène. 

     Mon opinion:  Annihilation fut considéré comme une oeuvre trop compliquée et trop intellectuelle et c'est pour ces raisons que le film d' Alex Garland ne bénéficia que d’une exploitation en salles limitée aux États-Unis, au Canada et en Chine. Pour le reste du monde c'est Netflix qui hérita de l'exclusivité de l'exploitation du film. Ce choix est-il justifié? Il est vrai que Annihilation est un long métrage mystérieux et déstabilisant, lent, sans action véritable et que le spectateur peut avoir tendance à abandonner avant la fin du film qui dure pratiquement deux heures. Cette zone interdite qui progresse lentement mais sûrement jusqu'à prévoir qu'elle englobera un état entier, puis le pays et le reste du monde est fascinante et semble échapper à la logique humaine. Car le phénomène est bien entendu extraterrestre (une sorte de météorite percute un phare en bord de plage) et provoque une mutation de l'humain, de l'animal et du végétal sans détruire pour autant. Ça ne détruit pas. Ça crée quelque chose de nouveau” déclare l’un des personnages. Et effectivement cette "chose" combine les ADN entre eux donnant naissance par exemple à des arbustes ayant l'apparence d'êtres humains. Ou à de magnifiques fleurs de différentes espèces mais partant de la même et unique racine. Annihilation met également en avant le désir d'auto-destruction de l'être humain présent dans ses gènes. "Inconsciemment nous sommes suicidaires" déclare la chef d'expédition le docteur Ventress, interprétée par Jennifer Jason Leigh. Le film d'Alex Garland renvoie ainsi le portrait d'une humanité en grande souffrance, tant par les conflits intérieurs des personnages mais surtout par l'action de cette présence inconnue venant du cosmos qui transforme tout ce qu'elle côtoie nous prouvant que rien n'est immuable et que nous en sommes une fois de plus à nous poser les vieilles questions: pourquoi sommes-nous là et quel est le but ultime de notre existence.  

     Pour conclure un bravo pour la très belle photographie de Rob Hardy ainsi que pour les effets spéciaux notamment dans la dernière partie du film. Alors? Annihilation film compliqué et trop intellectuel? Je ne le pense pas! Surprenant au premier abord mais si l'on prend la peine de le visionner une seconde fois à quelques jours d'intervalles, le scénario s'éclaire de manière magistrale. Je suis quasiment sûr que dans un proche futur Annihilation deviendra culte dans le domaine de la science-fiction. 

tqpbvx0pf8tosnfq6qz3

Alex Garland

annihilation_ending_explained_natalie_portman

Nathalie Portman et Oscar Isaac

Annihilation-header

annihilation-980x0

evolution-trailer-aex-garlands-annihilation-696x464

Annihilation

ANNIHILATION Bande Annonce VF