Scan_0001 (2)

     Douglas Murray est un écrivain, journaliste et commentateur britannique né en 1979. Il écrit régulièrement pour Sunday Times, le Wall Street Journal et The Spectator. Connu pour son néo-conservatisme et ses critiques régulières contre l'Islam L'étrange suicide de l'Europe est son cinquième essai. 

     "D'ici la moitié de ce siècle, il est plus que probable que la Chine ressemblera encore à la Chine, l'Inde à l'Inde.... Mais au rythme auquel elle change, l'Europe ne pourra plus ressembler à ce qu'elle était il y a juste quelques décennies". (Extrait de la quatrième page de couverture).

     Cette phrase donne le ton du livre (2018 - aux éditions L'Artilleur) et la ligne directrice des recherches effectuées par l'auteur: avec l'arrivée massive et progressive sur tout le continent européen de millions de migrants et cela depuis la fin des années soixante. Migrants pour la majorité de confession musulmane et l'Europe perdra d'ici le milieu de ce siècle ses origines ancestrales, ses racines religieuses (chrétienneté principalement), sa culture et ses coutumes.  Bref, pour Douglas Murray non seulement l'Europe serait sous la menace de disparaître spirituellement mais surtout avec la complaisance, voire la complicité des gouvernements de tous bords et des médias (écrits et télévisuels), le tout avec pour objectif de remplacer le peuple de souche européenne par un peuple en provenance du nord et du sud de l'Afrique, de l'Erythrée, du Moyen-Orient ainsi que du Pakistan et de l'Afghanistan. Pour Douglas Murray si certains de ces migrants viennent en Europe et principalement en Angleterre, Allemagne et France pour des raisons de sécurité personnelle, la grande majorité d'entre eux viendraient dans le cadre d'un envahissement progressif politique et religieux. Il appuie cette affirmation sur le fait que ces migrants imposent aux européens leur pratique religieuse, leur façon de vivre, leur coutume, au lieu bien entendu de respecter la laïcité et les lois républicaines, notamment en France. C'est en sorte la perspective d'un "Grand Remplacement", terme inventé par l'auteur français Renaud Camus, sous prétexte que l'Europe vieillit, que la natalité est en baisse (c'est le leitmotiv d'Angela Merkel) et qu'il est nécessaire de donner un nouveau départ social et économique au vieux continent. Douglas Murray interroge: "Est-ce la volonté des Peuples et est-ce raisonnable du point de vue du "bien commun"

     Mon opinion:  que l'on soit d'accord ou pas sur cette théorie d'une immigration massive vers l'Europe de l'ouest en particulier dans un but de "remplacement" avec l'accord tacite des différents gouvernements, il faut reconnaître que le travail de Douglas Murray mérite d'être lu. Au travers de deux années de voyages à travers les pays de l'Union, de Malmö (Suède) à l'île de Lampedusa en passant par Londres, Paris et les îles grecques, l'auteur interrogea policiers, juges, responsables politiques et des... migrants eux-mêmes. Avec ses 540 pages L'étrange suicide de l'Europe posent les bonnes questions avec des références irréfutables permettant à chaque lecteur de vérifier les sources. Ouvrage pessimiste mais Douglas Murray n'apporte pas de solutions car malheureusement pour la liberté d'expression certaines propositions tomberaient certainement vite sous la menace judiciaire! 

1_IYpjv6gecppJm6K8RkKh7Q

Douglas Murray