Scan_0001 (3)

     Après AquaTM et Exodes voici Semences (2015 - Librairie L'Atalante) qui est la conclusion de ce triptyque consacré au dérèglement climatique. 

     Nous sommes aux alentours de l'an 2300: la planète est totalement morte en surface, les rayons du Soleil calcine tout, l'eau douce est pratiquement inexistante, l'eau des océans est dangereuse, peuplée de méduses au venin mortel; bref c'est l'enfer sur Terre. Et pourtant il y a quelques survivants qui résistent tant bien que mal et c'est le cas de Den et Nao, jeune couple d'une petite tribu vivant au fond d'une grotte en Amérique du Nord où une source d'eau douce coule miraculeusement. La tribu se nourrit de champignons cavernicoles et de quelques produits de l'océan tout proche grâce à Den qui n'hésite pas à plonger dans cette eau dangereuse. Un jour un homme habillé d'étrange façon et possédant des objets de l'ancien temps vient mourir à proximité de la grotte. Il a le temps de donner à Den et Nao un foulard sur lequel est peint une montagne enneigée avec à ses pieds des arbres en fleur. Il n'y a alors aucun doute: il existe encore quelque part un endroit préservé, un "paradis" où il ferait bon vivre. Den et Nao décident de quitter la grotte et de suivre les traces de l'inconnu. Commence alors un long et dangereux périple vers une destination totalement aléatoire. 

     Mon opinion:  malgré l'espoir que laisse entendre le titre Semences (semences d'une nouvelle vie pour l'humanité?), c'est plutôt le pessimisme qui l'emporte et Jean-Marc Ligny est sans pitié pour l'être humain. Il y aura bien une nouvelle vie dans cette fournaise mais pas celle que l'on espère. Il s'agira d'une espèce qui remplacera l'homme et qui sera totalement adaptée aux nouvelles conditions de vie. Pour Semences l'auteur s'est documenté en consultant le livre de Alan Weisman Homo Disparitus (publié en 2007 chez Flammarion) dans lequel le journaliste américain décrit avec précision les conséquences d'une disparition soudaine de la civilisation humaine sur les animaux et notre technologie abandonnée. Semences est donc la conclusion de ce triptyque dont chaque ouvrage peut être lu indépendamment des deux autres.