51kZjk-+tsL 

     Publié en mars 2016. Éditions Soleil. 

   Le scénario est de Antoine Tracqui, médecin à l’institut médico-légal de Strasbourg, spécialiste en toxicologie et expert auprès des tribunaux. Il est également l'auteur de deux romans, Point Zéro en 2013 et de Mausolée en 2015, aux éditions Critic et repris chez Pocket. 

antoine-tracqui-422269

Antoine Tracqui

     Le dessin est de Lucio Leoni accompagné par Emenuela Negrin. Leoni a étudié à la Scuola del Fumetto de Milan et au Graphic Study Telloli à Monza. Il fait ses premiers pas comme dessinateur pour Disney. À travers l'agence Epierre, il collabore sur des numéros de Paperfantasy, Paperino, Paperinik et contribue à donner vie à Topolino (Mickey, pour les Italiens). Il travaille d'arrache-pied pour de nombreux magazines comme Prezzemolo, Topo Gigio ou encore Arthur King. Il devient ensuite l'un des créateurs du magazine Ink des Éditions Penguin's. Chez Soleil, il a travaillé sur diverses séries, telles que Alice MathesonOracleLes Brumes d’Asceltis, etc. Quant à Emanuela Negrin, autodidacte, elle travaille d’abord avec Lucio Leoni comme encreur, puis sur divers scénarios et personnages. Récemment, elle a commencé une activité de coloriste. Aux éditions Lombard, elle travaille sur la série L’instit Latouche, en collaboration avec Lucio Leoni. Ils publient tous deux sous le nom de « Leogrin », contraction de leurs deux patronymes. Chez Soleil, avec Lucio Leoni, elle collabore aux séries Les Brumes d’AsceltisAlice Matheson et Oracle

1e5f206ce9f3cf0e7935c7f6c3d436b1

Lucio Leoni

Photo_31316

Emanuela Negrin

     Ce volume 7 nous raconte l'histoire de deux frères. Nés dans un monde en ruines où même les Dieux semblent épuisés et près de s'éteindre. Deux frères que tout oppose: l'un sera fort et stupide, et au final impuissant devant l'adversité; l'autre, au contraire, ne rêve que de savoirs oubliés, de voyages et de reconquête. Pour le bien des hommes, ce dernier ira jusqu'à renier un pacte ancien en défiant Zeus et son épouse, la puissante Héra.  

Scan_0002 (2)

 (Pour agrandir faire un clic sur l'image)

     Mon opinion:  dans ce septième volume ce n'est pas Homére qui raconte une histoire mais un jeune homme prétendant  s'appeler Philometis et qui pour un repas autour d'un feu et en pleine nature alors que Sparte est toute proche narre les aventures et mésaventures des deux frères. Et justement dans Le Clairvoyant les dieux et déesses laissent un peu plus la place à ces deux humains avec leurs qualités mais surtout leurs défauts car nous sommes à une période de l'histoire grecque où les dieux de l'Olypmpe perdent peu à peu de leurs pouvoirs.