Image (17)

      En un seul volume, voici les trois oeuvres les plus réputées de Ray Bradbury, écrivain américain considéré comme une référence dans le domaine du fantastique. 

     Ray Bradbury vit le jour le 22 août 1920 et décéda le 5 juin 2012. Après des études secondaires (1938) il refusa d'aller à l'université et se mit à vendre des journaux, tout en continuant à faire ce qu'il aimait le plus: lire et s'instruire tout seul. Il écrivait également, uniquement des nouvelles fantastiques, et l'une d'elles, Le Pendule, fut publiée en novembre 1941 dans le magazine "Super Science Stories". Ray Bradury devint écrivain à temps complet en 1942 et publia en 1947 son premier livre intitulé Dark Carnival

     Son oeuvre complète compte onze romans et plus de quarante nouvelles. En outre, plusieurs de ses nouvelles furent adaptées pour la télévision et Ray Bradbury participa à de nombreux scénarios. Son roman Fahrenheit 451 fut réalisé pour le cinéma par François Truffaut (voir ci dessous).

     En 2002, Ray Bradbury reçut la médaille de la National Book Foundation et la même année une étoile -la 2193ème- fut gravée en son honneur sur le Walk of Fame à Hollywood.  Et enfin, le 22 août 2012 la NASA baptisa "Bradbury Landing" la zone d'atterrisage du robot Curiosity sur Mars.

     Fahrenheit 451: (publication aux USA en 1953).

     "Qu'est-ce qui s'est passé?

     - On a brûlé un millier de livres. On a brûlé une femme.

     - Et alors?

     -Tu n'étais pas là, tu ne l'as pas vu. Il doit y avoir quelque chose dans les livres, des choses que nous ne pouvons pas imaginer, pour amener une femme à rester dans une maison en flammes: oui il doit y avoir quelque chose. On n'agit pas comme ça pour rien" (extrait du roman)

     Fahrenheit 451 (soit 232,7°C) est la température nécessaire afin que le papier s'enflamme et le roman décrit une société futuriste où la lecture et la possession de livres sont strictement interdits par le pouvoir en place pour des raisons politiques. Les brigades de pompiers ne servent plus à éteindre les incendies mais au contraire à mettre le feu aux livres, journaux et revues, et par la même occasion à incendier sous contrôle les lieux qui abritaient ces écrits. Bien entendu les possesseurs de la moindre feuille écrite sont emprisonnés. Le héros du roman - Guy Montag- un pompier, fait la connaissance de Clarrisse une jeune femme "hors norme" et prend un jour conscience qu'il doit y avoir dans les livres et autres écrits, des "choses" qu'il serait intéressant de connaître, notamment après avoir vécu l'épisode de l'extrait ci-dessus! Guy Montag enfreint donc la loi et entre en rébellion! 

     François Truffaut réalisa le film Fahrenheit 451, avec dans les deux rôles principaux Oskar Werner et Julie Christie (première projection en France le 11 septembre 1966).

 

fahrenheit451

    
     Chroniques Martiennes (publication aux USA en 1946):
     
     Ce titre regroupe plusieurs histoires indépendantes les une des autres racontant la colonisation de la planète Mars parce que la Terre court à sa perte, notamment à cause d'une guerre générale qui risque d'anéantir toute l'humanité. Les touts premiers explorateurs débarquent donc sur la planète rouge mais ils ne savent pas que Mars possède de la vie et en particulier une civilisation humanoïde avancée, pacifique et jouissant d'une existence paisible. Que va t-il se passer avec cette arrivée de Terriens amenant avec eux leurs défauts?
 

Les-Chroniques-Martiennes

Illustration pour Chroniques Martiennes

       En 1980, une adaptation de Chroniques Martiennes fut réalisée par Michael Anderson pour la télévision américaine puis diffusée en France sur un scénario de Richard Matheson (autre célèbre écrivain de science-fiction auteur de Je suis une légende) avec Rock Hudson dans le rôle principal. 

     Les pommes d'or du soleil (publication aux USA en 1952):

     Ce titre est tiré d'un poème du dramaturge irlandais William Butler Yeats (1865-1939) et contient 22 nouvelles aussi différentes les unes que les autres. Certaines racontent la vie ordinaire de personnes ordinaires, tandis que d'autres relèvent du fantastique.

     Mon opinion:  Ray Bradbury n'était pas reconnu comme auteur de science-fiction par les puristes de ce genre de littérature, car il était considéré comme non scientifique dans ses récits (au contraire de Arthur C. Clarke). Il est vrai qu'à la lecture des Chroniques Martiennes, on constate aisément que l'auteur n'a pris aucune peine à se renseigner un minimum sur les vraies conditions de vie sur Mars. A la décharge de Bradbury ce roman fut écrit dans les années quarante et l'on ne savait pas grand chose de Mars. Ainsi on ne savait pas que les fameux "canaux" martiens n'étaient pas de véritables canaux charriant de l'eau (ce fut le cas qu'à partir de 1965 grâce à la sonde Mariner 4) et ainsi Ray Bradbury n'hésite pas à faire couler l'eau sur la planète rouge et à faire déambuler des humains de la même façon que sur Terre. Ses Chroniques sont plus poétiques que scientifiques. Concernant Fahrenheit 451 (qui est considéré comme un roman dystopique, c'est-à-dire comme une contre utopie) décrit une société qui empêche ses membres de lire car le gouvernement considère que les livres procurent trop d'intérrogations aux lecteurs ce qui est dangereux pour le pouvoir en place. On brûle donc les livres et grâce à des écrans muraux dans les maisons, on assène aux citoyens des émissions télévisées abêtissantes et en même temps on agite la menace d'une guerre! Cela ne vous rappelle t-il pas un peu notre époque: certes on ne brûle pas les livres, mais il y a de moins en moins de lecteurs, des écrans plats de plus en plus grands envahissent nos salons, des émissions ne demandant aucun effort de réflexion et la menace d'une insécurité nationale et internationale croissante! Il ne fait pas de doute que Ray Bradbury fit là preuve d'une "vision" quelque peu prophétique! Gardons également à l'esprit que l'histoire récente de l'Europe montra qu'un gouvernement peut ordonner la destruction de livres non conformes par le feu (période nazie).

     Si vous n'avez jamais lu Ray Bradbury, lisez au moins Fahrenheit 451!  

 

400px-Ray_Bradbury_2009

Ray Bradbury en août 2009