Scan0002 (4)

     Paru en 1981 chez Albin Michel, Le roi de Patagonie raconte sous forme romancée l'histoire vraie et extraordinaire d'un français très méconnu, Antoine de Tounens, qui se déclara un jour roi de Patagonie et qui consacra sa vie entière à réaliser ce projet totalement fou mais digne d'un grand rêveur et aventurier. 

     Il vit le jour en 1825 en Dordogne dans la commune de La Chèze et il est le dernier fils d'une fatrie de neuf enfants, dont les parents Jean et Catherine sont paysans et propriétaires de leur ferme et de plusieurs arpents de terre. Cette aisance financière pour l'époque permet à Antoine de faire des études jusqu'au baccalauréat et de devenir avoué à Périgueux. Mais Antoine se sent à "l'étroit" mentalement dans cette vie et il rêve d'horizons lointains. Féru de géographie il étudie les cartes du Monde et un beau jour il prend une décision qui provoque au début la stupeur de ses proches: créer son propre royaume et il jette son dévolu sur la moitié sud de l'Amérique: la Patagonie et l'Auricanie, région peuplée uniquement d'indiens considérés comme sauvages par le Chili et l'Argentine. Il entreprend alors de faire imprimer tout un tas de documents du nom de son royaume, puis s'attribue le titre d'Orélie-Antoine 1er, roi de Patagonie, provoquant l'hiralité de toutes les personnes qu'il rencontre. Et c'est ainsi qu'il débarque en 1858 au Chili puis qu'il rencontre Quilapan, un chef militaire indien qui s'enthousiasme pour son projet de fonder un État pour le peuple mapuche. 

     Mon opinion:  raconté comme des mémoires de la main même d' Antoine de Tounens, le roman de Jean Raspail est un pur plaisir à lire ou à relire. Pour deux raisons: d'abord pour faire connaissance avec Antoine, cet homme qui aurait dû être un avoué durant toute sa vie mais qui vécu une aventure extraordinaire à une époque où tout était possible même les rêves les plus fous. Ensuite pour le talent de l'auteur qui comme à son habitude à coups de grandes envolées lyriques nous entraînent vers la concrétisation du rêve, de l'inaccessible, de l'impossible. Oui, Antoine de Tounens rêva tout petit d'un royaume dont il serait le roi et ce rêve il le garda jusqu'à sa mort en 1878. "Un fou? Un naîf? Un mythomane? Ou plus simplement un homme digne de ce nom, porteur d'un grand destin qu'il poursuivra toute sa vie en dépit des échecs, des trahisons, des sarcasmes qui peupleront son existence".  A noter qu'un téléfilm sur le sujet fut réalisé en  1990 par Georges Campana. 

Le roi de Patagonie (co-producción Argentina-Francia)

Orélie_Antoine_de_Tounens_cropped

Orélie-Antoine de Tounens